Pages

mardi 9 février 2010

Destination finale 4, 2009


Pour moi c'est aussi une destination finale, je ne dépenserais plus jamais, sous aucuns prétextes, le moindre sous pour cette franchise minable. De toute façon ce genre de films s'adresse aux très jeunes adolescents et encore, seul les moins matures y trouveront leur compte. Si les deux premiers opus de la série s'avéraient ingénieux et divertissants, les 2 autres sont de purs navets exécrables. Une bande de gosses écervelés assistent à une course de Nascar, quand tout à coup, le moins attardé( de si peu) à une prémonition. Il se voit mourir, lui et ses amis, ainsi que certains spectateurs dans les gradins, suite à un accident de voiture monstre, qui fait s'écrouler une partie de l'enceinte de béton. Il arrive, in extremis, à avertir tout ce beau petit monde ( un nazi, deux pétasses, un mécanicien demeuré et un jeune premier parvenu) qui déguerpissent à temps. Malheureusement pour eux, la mort est contrariée ( avec raison) et veux récupérer son dû. Suivront une longue série de pathétiques mises à mort, toute plus incongrues et improbables les unes que les autres, où nos champions trouveront la mort dans d'affreuses souffrances qui nous feront soit rire ou bailler. Le génie de la troupe, j'ai même pas le goût de le nommer, soyons quand même professionnel: Nick O'Bannon ( Bobby Campo) sauve encore la journée, il reçoit d'autres illuminations où il visualise la mort de ses amis, dans un futur proche. Nos lascars comprendront un peu tard que la mort les récupère dans l'ordre où ils auraient dû y passer. Je vous fais grâce des détails, des stupides accidents prévisibles qui s'enchaîneront inlassablement, sans originalité et avec des effets spéciaux lourdauds et d'un autre âge qui achèveront de tuer un film qui n'aurait jamais dû prendre l'affiche. Les répliques des soi-disant acteurs, toutes plus risibles, nous démontrent qu'on se paye notre tête. Lorsque les corps s'empilent, dans des circonstances étranges, nos 4 amis continuent leur activités comme si de rien était. Le petit ami de Samantha( Krista Allen), Hunt ( Nick Zano) se prend le cul dans un filtreur et meurt noyé, le lendemain elle fait du shopping et va au cinéma avec un bonheur non dissimulé.Les acteurs de ce film savent-ils seulement jouer où ils n'ont pas reçu le script et ne savent pas exactement en quoi consiste la scène. Finalement on nous promettait de fantastiques effets 3d, n'ayant pas reçu de lunettes dans le boîtier du dvd, votre humble chroniqueur ne peut pas vous orienter sur le sujet. Une scène ridicule, où les protagonistes sont au cinéma et visionnent un film trois dimension quand l'écran du film explose, montre l'effet racoleur du 3d, quand on sait que les vrais spectateurs portent, eux-mêmes les lunettes... Vu la qualité infecte du reste, parions que la technologie 3d doit écraser Avatar, haut la main. Bref, un fiasco total, qui n'a même pas le mérite de faire rire, faute de faire peur, qui se prend au sérieux et sombrera définitivement dans les oubliettes, avec les pires torchons du cinéma d'horreur adolescent.

Un destroy de Cinéma Critique: 2/10

3 commentaires:

Al Capitaine a dit…

Ce n'est pas trop mon genre de films, mais seulement voilà pour se forger un regard il faut voir tout, et tous les genres!!!

A++ Al.

vincent a dit…

Salut Al Capitaine, effectivement ce n'est pas un choix très judicieux de films. J'essais de faire la critique de tout ce que je vois ou presque et j'avais besoin de quelques navets pour remplir la section 3/10,2/10 et il me reste à trouver le 0|10 et 1/10!!? Merci de tes commentaires! Je suis allé voir ton blog que j'aime bien, tu as mis beaucoup d'effort! beaucoup plus de critiques que moi! Salut, je retourne le relire de temps en temps. Vincent

Al Capitaine a dit…

Le problème, c'est qu'avec mes critiques, je suis très très optimiste!!! Et je mets souvent de bonnes notes alors que les films ne le mériteraient peut-être pas...
Tu sais j'ai peut-être plus de critiques que toi, mais il n'y a pas autant de recherches.... je débute quoi.....